header blog article L’art du choix des couleurs en décoration

Pour que le choix des couleurs ne soit plus un casse-tête - Les conseils Cedreo

- Trucs et Astuces
Quelle angoisse de choisir une couleur pour un pan de mur, la peur de se tromper, de s'en lasser ! Pas de panique, les experts de l’image Cedreo vous donnent les clés pour choisir vos couleurs. Dans cet article, nous allons voir quels sont les outils et techniques qui permettent de les accorder en décoration d'intérieur.
Cet article est issu du webinaire proposé en juin 2022 intitulé “Pour que le choix des couleurs ne soit plus un casse-tête”.

1. L’histoire de la roue chromatique

En étudiant la lumière du soleil, Isaac Newton, au XVIIe siècle, développa la roue chromatique. Il a totalement révolutionné le monde de l’art. À l'époque, les couleurs étaient classées du plus clair au plus foncé, Newton a redéfini ce classement à travers la roue, elle mettait en avant sept couleurs fondamentales (rouge, orangé, jaune, vert, bleu, indigo, violet). Il a également introduit la notion fondamentale de mélange des couleurs, permettant de définir les couleurs primaires, secondaires et tertiaires.

Toutes ces nouvelles notions dans le monde de la peinture ont permis à de nombreux artistes du XVIIIe siècle de perfectionner leur travail et de développer leurs singularités. Au fil du temps, d’autres artistes ou scientifiques ont travaillé sur le sujet, ce qui fait qu'aujourd’hui nous pouvons distinguer plusieurs types de roues chromatiques. Dans cet article, nous utiliserons la roue selon ITTEN, un théoricien du XVIIIe siècle.

2. Comprendre la roue chromatique - les bases

La roue chromatique sert à visualiser les couleurs complémentaires. Au centre, les 3 couleurs primaires à partir desquelles toutes les autres couleurs sont obtenues. Les couleurs secondaires découlent du mélange de deux couleurs primaires (jaune + bleu = vert). Et enfin les couleurs tertiaires (ou intermédiaires) sont un mélange des primaires et secondaires.

La roue chromatique sert donc à visualiser rapidement les couleurs qui sont compatibles entre elles.

Roue chromatique de base

Couleurs complémentaires

Pour trouver la couleur complémentaire d’une autre couleur, il faut, dans un premier temps, choisir une couleur principale (orange par exemple) et ensuite regarder la couleur placée en face sur le cercle pour avoir sa couleur complémentaire. Dans l'exemple ci-dessous c’est le bleu.
illustration couleurs complémentaires

Couleurs complémentaires doublées

De la même manière, vous pouvez utiliser la roue chromatique pour trouver des accords plus complexes. Comme les couleurs complémentaires doublées par exemple. Il s’agit de choisir deux couleurs principales (un jaune et un orange par exemple) et leurs deux couleurs complémentaires (bleu et cyan), comme indiqué dans l’exemple ci-dessous.
Illustration roue couleurs complémentaires doublées

Il existe d’autres méthodes de couleurs complémentaires à savoir :

- Avec 3 couleurs (Triade) - on trace un triangle équilatéral sur la roue chromatique.

- Avec 4 couleurs (Tétrade) - on trace un rectangle sur la roue chromatique.

Couleurs chaudes

Si on découpe la roue en deux, alors on distingue deux catégories de couleurs. Ces deux palettes de couleurs ont chacune la faculté d’influencer l’ambiance d’une pièce ou d’une image.

Les couleurs chaudes sont celles qui contiennent du jaune dans leur composition. (le rouge, le jaune, l’orange et le beige).

Illustration roue couleurs chaudes
Salon aux couleurs chaudes

Couleurs froides

Les autres sont dites « froides », à savoir, le bleu, le vert et le violet.
Illustration roue couleurs froides
Salon au couleurs froides

Et le noir & blanc ?

Le noir et le blanc ne sont pas de vraies couleurs. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’elles ne sont pas dans le cercle chromatique. Mais elles peuvent aider à déterminer la tonalité d’une couleur. Le “ton” (tonalité) d’une couleur est le mélange de cette couleur avec du noir ou du blanc.
Chambre déco noir et blanc
Salle de bain à la déco noir et blanc

Attention aux idées reçues

Il n’y a bien que 3 couleurs primaires, mais elles sont différentes en fonction des supports, on parle alors d’espace colorimétrique.

Le RVB est à destination des écrans (portable,TV,... ) On utilise alors la méthode de synthèse additive.

Le CMJ est à destination des supports imprimés ou des peintures. Dans ce cas, on soustrait les couleurs au blanc du papier, c’est la méthode de synthèse soustractive (le CMJN est un espace dérivé du CMJ). Le noir est assimilé a l’absence de lumière alors que le blanc est l’assemblage de toutes les couleurs.

Fort de toutes ces informations nous allons approfondir un peu notre lecture de la roue. Nous avons plusieurs sens de lecture.

3. Comprendre la roue chromatique - Les sens de lecture

La tonalité d’une couleur

Le ton s’obtient en mélangeant la couleur principale avec du blanc ou du noir, pour obtenir des coloris plus foncés ou plus clairs.

Ci-dessous, un exemple d'une sélection de tonalité :

Illustration roue tonalités

Les nuances de couleur

Elles sont obtenues par un mélange, entre la couleur principale et des couleurs voisines dans la palette de coloris.

Ci-dessous, un exemple d’une sélection de nuances :

Illustration roue nuances
Exemple d’une association de deux couleurs et d’une nuance pour chaque couleur :
Visuel Cedreo avec nuances de couleurs

Les camaïeux

C’est l’ensemble des nuances et tons d’une couleur. En déco, on préconise par exemple d’avoir maximum 3 couleurs et cela peut passer par des nuances.

Exemple d’une sélection de camaïeux :

Illustration camaieu avec roue chromatique
Exemple d’un camaïeu de bleu :
Visuel Cedreo avec camaieu bleu

Association de couleurs

Au-delà du cercle chromatique, une donnée très importante est souvent négligée : l’intensité. Bien évidemment, nous pouvons marier un rouge avec un vert mais le vert sera doux. L’erreur de mettre deux teintes trop intenses ensemble fait qu’aucune des deux n’est mise en valeur.
Visuel 1 exemple association de couleur
Sur l'image ci-dessus, le vert et le rouge sont tous les deux très intenses. Par conséquent, aucune des deux teintes n’est mise en valeur.
Visuel 2 exemple association de couleur
Sur l'image ci-dessus, le rouge est plus intense que le vert ce qui met en valeur le rouge sans être criard.

4. Nos conseils

Quelques conseils déco !

  • Pas plus de 3 couleurs par pièce.
  • Une couleur forte par pièce.
  • Ne pas négliger l’impact de la teinte du sol.
  • Si il y a une couleur forte dans une pièce, nous pouvons l'évoquer dans les pièces adjacentes.
  • Les chambres d’enfants/ado peuvent avoir des couleurs différentes par rapport à celles du reste de la maison.



5. Outillage de pro

Si vous souhaitez vous exercer à l'usage de la roue chromatique, je vous invite à vous rendre sur l’outil d’Adobe ou Paletton.com . Ces outils vous permettront de composer votre palette de couleurs, de les sauvegarder et bien évidemment d’en extraire les codes couleurs RVB ou CMJ.



Maintenant que vous avez la théorie en tête, il ne reste plus qu'à mettre en pratique. Pour les utilisateurs de Cedreo, n'hésitez pas à nous partager vos visuels avec vos plus belles déco !

Ces articles peuvent vous intéresser :